Salaam Namaste

 

 Salaam Namaste dans Potin, potin, quand tu nous tiens! cd-SalaamNamaste.m

 

 

Evidemment, démarrer son blog en piquant le titre d’un grand succès cinématographique de Bollywood (année 2005, terrible jeu d’acteur mais musique entrainante), ce n’est pas très original.

Mais il faut savoir que dans Salaam Namaste, ils couchaient avant le mariage. Ca ne veut pas dire que j’ai décidé de démarrer un blog porno. Ni de révéler ici le nom du père du bébé de Rachida ( Vous saviez que c’était Sha RuK Khan ?). Non, ça ne veut pas dire grand chose, si ce n’est que j’ai envie de vous faire partager mon Inde à moi, une Inde kaléidoscopique entremêlant tous les clichés que vous savez, la tradition, la modernité, la richesse forcément obscène ramenée à la pauvreté (ou serait-ce l’inverse ?), les trucs incroyables qui n’arrivent qu’ici, et dont certains jours on rit parce que franchement, on ne va pas passer son temps à pleurer!

Vivre à Bombay, c’est une expérience, c’est un endurcissement aussi, mais c’est rarement ennuyeux.

La nouvelle du jour, c’est que la cousine germaine d’une relation d’une bonne amie à moi se marie. Comme vous le pressentez, mon récit, c’est de la première main!  La belle, une tête, diplomée des meilleures universités que l’Ouest a à offrir, épouse un américain, un vrai, un tout blanc. Ses parents sont des Gujarati. Pour les non initiés, ils viennent d’un état situé au Nord de Bombay, qui a fourni à l’univers, et particulièrement à Anvers, ses meilleurs diamantaires. Quand ils sont riches, les gujaratis sont très riches, ils ont la richesse ostentatoire (mon voisin Gujarati a un lit en argent massif, à ce qu’on m’a dit), et leurs femmes sont généralement végétariennes et en surpoids (pardon aux copines Gujarati qui sont minces, mais il faut bien reconnaître que c’est vrai!).

Bref, revenons-en aux parents. Ils ont décidé d’offrir à leur fille, comme tous bons Gujaratis qui se respectent, un mariage des milles et une nuits. La fête splendide s’étirera des jours durant à Jaipur (la ville rose du Rajasthan, celle qui a connu des attentats il y a quelques mois), au Rambagh Palace.  Pour distraire les invités, la grande classe. Tout d’abord, une représentation exclusive d’un ballet équestre espagnol. Un vrai casse-tête d’organisation. Les chevaux andalous sont actuellement en quarantaine du côté de Delhi. Puis une soirée japonaise (la mère de la mariée est nippophile), pour l’occasion chacune des 1000 invitées recevra un kimono. L’idée de 1000 Gujaratis dont beaucoup en surpoids affublées de kimonos  durant toute une soirée fait hurler de rire mes copines indiennes, enfin, celles qui ne sont pas invitées, allez-vous en savoir pourquoi. Quant à la mariée, elle portera ce soir là un kimono entièrement brodé de perles bleues.

Confrontée à tant de fastes, la conscience sociale peut s’élever. Et celle de nos parents Gujaratis s’est bien sûr réveillée. C’est vrai, ils vont dépenser beaucoup d’argent pour offrir à leur fille chérie le mariage du siècle, enfin, de la décennie, au moins de l’année. En contrepartie, ils vont changer la vie de 100 paysannes du Rajasthan en organisant un « Kanya Daan », un mariage hindou collectif. Les dots, la cérémonie, les costumes, ils prennent tout en charge. 100 jeunes hommes vont convoler avec 100 jeunes femmes, l’histoire ne nous dit pas s’il s’agira de 100 mariages d’amour. 

Et encore deux petites choses:

- Si vous voulez rêver ou bien plannifier vos vacances en cassant votre tirelire, vous trouverez le dit palace en cliquant sur le lien suivant: http://www.tajhotels.com/Palace/Rambagh%20Palace,JAIPUR/default.htm

- Et pour les fans de musiques bollywood, la bande son de Salaam Namaste!  http://musicmazaa.com/MMaPlayer/embedded/?feed&p=1&embId=ff07cb07a558c6bd33d37a70c89b8e3f

  Hélène (en phase de détérioration irréversible des références musicales et cinématographiques!)

Auteur :Helene Lecuyer

Blogueuse schizophrène qui partage son temps entre l'Asie dans tous ses points cardinaux et les côtes françaises de la Manche, j'habite depuis 7 ans un appartement à Bombay avec 4 hommes dedans, beaucoup de corneilles sur le balcon - parfois un milan majestueux - et des trains en contrebas. Reine du CV "non linéaire", après Sciences-Po Paris, j'ai semé les expériences professionnelles et les enfants à Singapour, en Corée et maintenant en Inde. A Bombay, je blogue, je m'investis dans la vie associative, je "pige" (pour TerraFemina, InaGlobal, ElephantJournal ...) J'aime Bombay la tragi-comique, dans sa grandeur et sa laideur, attachante et révoltante, toujours étonnante et intrigante. Ce blog, c'est pour partager avec toi, lecteur que j'espère fidèle ou du moins régulier, "mon" Bombay, parce que les émotions qui naissent ici sont trop démesurées pour rester contenues à l'intérieur d'un seul corps.

Inscrivez-vous

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

Une réponse à “Salaam Namaste”

  1. Mila
    3 octobre 2008 à 5:25 #

    Ca commence bien, ton blog!!! J’ai toujours adore ton sense d’humour at ton don d’observations! je suis sure que je vais moi-meme apprendre un truc ou deux sur l’Inde! Bises, Mila

Laisser un commentaire

cyrilleauquebec |
Chemin Rêvant |
It'll all get better in time |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Voyage aux Etats Unis
| Un an au Japon: Une Science...
| Ma vie dans 30 kg