40000 à l’eau

140920082621.jpg               140920082631.jpg              

p10207771.jpg             p10207681.jpg  

On dit toujours qu’il ne faut pas jeter bébé avec l’eau du bain. D’ailleurs, avec mes trois fils, j’ai toujours fait très attention.

Ici, ce n’est pas DU TOUT pareil. Hier les mumbaikars ont foutu leur dieu à trompe d’éléphant, Ganesh pour les intimes, à la flotte. Sous la flotte. Car il pleuvait à verse. Mais ça n’a pas découragé les fidèles. Ils ont dansé et chanté à travers toute la ville avant d’aller immerger leur idole dans la mer d’Arabie. D’après les journaux, 40000 Ganesh sont ainsi allés faire trempette. Et il ne faut pas y voir une révolte contre l’opium du peuple, mais bien au contraire une grande manifestation de ferveur populaire.

Chaque année, certains dévots se noient en bravant les flots. D’autres meurent piétinés lors des mouvements de foule (la mort par piétinement est en Inde un danger réel). D’autres enfin se retrouvent écrasés sous leur idole. Les mauvaises manoeuvres qui font basculer Ganesh du brancard, ça arrive. Comme on le voit, immerger Ganesh, c’est beaucoup plus risqué que de tirer la langue pour recevoir l’hostie (quoiqu’on m’a rapporté un cas d’entorse de la langue à Paques dernier).

Et puis, il y a d’autres enjeux. D’abord, 40000 Ganesh dans la mer, ça pollue. On dit toujours qu’il ne faut pas manger de poisson dans les jours qui suivent. La raison n’en est pas complètement claire dans mon esprit. Les quelques jours à attendre devraient ils permettre aux poissons empoisonnés par les jolies peintures de crever avant de venir intoxiquer notre estomac ? Et puis surtout, ça fait du bruit. Chaque procession y va de sa chansonnette à fond les hauts parleurs. Ca va de la prière traditionnelle au remix techno des grands tubes mondiaux. Par exemple, hier soir, j’ai vu défiler un beau Ganesh bleu au son de « Beautiful girl, suicidal, suicidal ». J’en ai conclu que les types qui allaient s’y coller ne savaient pas nager.

Pour ceux qui voudrait plus de photos, un lien vers un journal local: http://www.dnaindia.com/slideshow.asp?newsid=1190284&sldid=4

Pour ceux qui voudrait en savoir plus, z’avez qu’à googler: Ganesh Chaturthi

Pour les autres, je vous laisse, car après toutes ces activités aquatiques, je suis vraiment très très enrhumée.

Helene

Auteur :Helene Lecuyer

Blogueuse schizophrène qui partage son temps entre l'Asie dans tous ses points cardinaux et les côtes françaises de la Manche, j'habite depuis 7 ans un appartement à Bombay avec 4 hommes dedans, beaucoup de corneilles sur le balcon - parfois un milan majestueux - et des trains en contrebas. Reine du CV "non linéaire", après Sciences-Po Paris, j'ai semé les expériences professionnelles et les enfants à Singapour, en Corée et maintenant en Inde. A Bombay, je blogue, je m'investis dans la vie associative, je "pige" (pour TerraFemina, InaGlobal, ElephantJournal ...) J'aime Bombay la tragi-comique, dans sa grandeur et sa laideur, attachante et révoltante, toujours étonnante et intrigante. Ce blog, c'est pour partager avec toi, lecteur que j'espère fidèle ou du moins régulier, "mon" Bombay, parce que les émotions qui naissent ici sont trop démesurées pour rester contenues à l'intérieur d'un seul corps.

Inscrivez-vous

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

2 Réponses à “40000 à l’eau”

  1. valerie
    4 octobre 2008 à 6:29 #

    y aurait il un decallage horaire entre gold croft et le reste de kemps corner ? je vois que tu es deja en octobre ! Dieu, ou plutot Ganesh, que le temps passe bizarrement en Inde !! en tout cas, continue, je suis fidele au RDV!

  2. Pêche
    22 août 2010 à 0:20 #

    Tiens, c’est marrant ça, on dirait Babar sur la première photo :)
    Autre fait marrant, l’homme que j’aime est journaliste chez DNA India.

Laisser un commentaire

cyrilleauquebec |
Chemin Rêvant |
It'll all get better in time |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Voyage aux Etats Unis
| Un an au Japon: Une Science...
| Ma vie dans 30 kg