Un milliard cent trente millions d’indiens et Nicolas et Nicolas et Nicolas

Il y en a qui m’ont demandé plus de sexe, et moins de dieux dans ce blog. Je dois hélas rapporter que la rubrique sexologie de ce lundi n’avait rien de croustillant. En revanche, je lis en page 2 un fait étonnant: « Les Mumbaikars(et non pas les Bombaysers comme la communauté urbaine de Lille a tenté de le faire croire aux Lillois) aiment beaucoup de leaders étrangers, de Sarkozy au Dalai Lama, mais pas Bush. »

Personnellement, la popularité locale du président français m’en bouche un coin. Un certain Indrannel Mitra déclare même: « Nicolas Sarkozy est mon chef d’état préféré. Il a les pieds sur terre et se rend au travail à vélo. »(et je pense que se déplacer en vélo avec les pieds au sol, ça ne doit pas être pratique.) Indrannel Mitra, qui es-tu ? Contribuables français, faut-il s’inquiéter ? Croyez-vous possible qu’il existe un fond secret des Relations Publiques de l’Elysée, destiné à rétribuer un réseau de sympathisants étrangers ?

Autre fait marquant de ce début de semaine: mon chauffeur m’annonce qu’il a mal à l’index car il s’est fait mordre par un lapin durant son sommeil. La nouvelle me surprend, j’ignorais qu’il y avait des lapins à Bombay, même si on y trouve toutes sortes d’autres animaux.

- Vous vous êtes fait mordre par un lapin ???

- Oui, un lapin.

- Il y a des lapins à Bombay ?

- Mais oui madame, beaucoup.

Par chance, un spécimen de l’espèce en question passe justement à proximité. Deepak me le désigne du doigt.

- Ah….. Vous voulez dire un rat (rat)

- Oui madame, un lapin (rabbit).

Sur ces nouvelles somme toute assez perturbantes, je vous laisse, en espérant ne pas avoir peuplé vos rêves d’inquiétants rongeurs à tête de Sarko.

Auteur :Helene Lecuyer

Blogueuse schizophrène qui partage son temps entre l'Asie dans tous ses points cardinaux et les côtes françaises de la Manche, j'habite depuis 7 ans un appartement à Bombay avec 4 hommes dedans, beaucoup de corneilles sur le balcon - parfois un milan majestueux - et des trains en contrebas. Reine du CV "non linéaire", après Sciences-Po Paris, j'ai semé les expériences professionnelles et les enfants à Singapour, en Corée et maintenant en Inde. A Bombay, je blogue, je m'investis dans la vie associative, je "pige" (pour TerraFemina, InaGlobal, ElephantJournal ...) J'aime Bombay la tragi-comique, dans sa grandeur et sa laideur, attachante et révoltante, toujours étonnante et intrigante. Ce blog, c'est pour partager avec toi, lecteur que j'espère fidèle ou du moins régulier, "mon" Bombay, parce que les émotions qui naissent ici sont trop démesurées pour rester contenues à l'intérieur d'un seul corps.

Inscrivez-vous

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

2 Réponses à “Un milliard cent trente millions d’indiens et Nicolas et Nicolas et Nicolas”

  1. Pêche
    22 août 2010 à 0:48 #

    Il pensait que le mot Rabbit signifiait Rat, non ? :)

  2. Dalou
    3 mars 2011 à 15:48 #

    ha ha ha ha :) je suis plié de rire avec cet article :)
    Aujourd’hui je fais la fouine dans les archives :)

Laisser un commentaire

cyrilleauquebec |
Chemin Rêvant |
It'll all get better in time |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Voyage aux Etats Unis
| Un an au Japon: Une Science...
| Ma vie dans 30 kg