C’est la faute à Saturne

Certains sont peut-être en train de se demander qui le premier, dans un rapport brillant, suggéra de refinancer les crédits douteux, pour nous mener au marasme financier mondial que l’on sait. Bhabendra Narayan Bhattacharjee de Calcutta, lui, a la réponse: si on en est là aujourd’hui, c’est la faute de Saturne. Car il parait qu’à chaque fois que Saturne est plus haut que le soleil dans le ciel, les catastrophes économiques sont inévitables. 

Ca y est, d’après mon journal, l’Inde est rentrée elle aussi dans la crise financière mondiale. On aurait pu croire au début qu’elle marquerait moins ici qu’ailleurs. Car il faut bien dire que pour les 400 millions d’indiens qui gagnent moins de 2 euros par jour, pour tous ceux qui vivent dans des huttes ou sur les coins de trottoirs, le sort de Lehman Brothers et autre ne fait guère de différence; que la bulle immobilière gonfle ou s’effondre, que le crédit se restreigne, tout celà ne va pas affecter l’économie de leur survie. On a pourtant appris que les Ambani, les Tata, les Burla ont vu leur fortune diminuer de plus de moitié. Celà les laisse suffisamment riches cependant pour marier 500 filles dans les fastes les plus délirants, mais peut-être celà console-t-il le barbier qui manie le coupe-chou en bas de la maison, et le récureur d’oreilles qui enfonce la tige dans les conduits auditifs des passants. Ces deux là, à défaut de s’enrichir, ne s’appauvrissent pas non plus! 

Le stress monte pourtant, et à ce qu’on dit, les temples sont plus remplis que d’habitude. Les employés des entreprises d’outsourcing particulièrement craignent pour leur emploi! Et les commerçants s’attendent à des ventes réduites pour Divali cette année.

Mukesh Bhardwaj de Jaipur pense détenir la solution. A défaut de sauver l’économie mondiale, nous pouvons espérer préserver nos portefeuilles, et voici comment: calculons la somme numérologique de notre date de naissance. Ensuite, achetons ou vendons des actions par multiples du chiffre obtenu. (Exemple pour ceux et celles qui n’ont jamais lu la rubrique numérologie de ELLE: ma date de naissance étant de 1969, 1+9+6+9 = 25, 2+5=7, j’ai donc intérêt à acheter ou vendre par paquets de 70,700, 7000….)

Je tiens à dire que je décline toute responsabilité quant aux résultats sur votre patrimoine. Cependant, si cette méthode ne marchait pas, vous serez heureux d’apprendre que nous aurons prochainement la possibilité de prier une nouvelle sainte (plus il y a de seins, plus on rit): à partir du 12 octobre, nous pourrons officiellement adresser nos prières à Soeur Alphonsa du Kerala, elle sera la première femme indienne à être canonisée!

Auteur :Helene Lecuyer

Blogueuse schizophrène qui partage son temps entre l'Asie dans tous ses points cardinaux et les côtes françaises de la Manche, j'habite depuis 7 ans un appartement à Bombay avec 4 hommes dedans, beaucoup de corneilles sur le balcon - parfois un milan majestueux - et des trains en contrebas. Reine du CV "non linéaire", après Sciences-Po Paris, j'ai semé les expériences professionnelles et les enfants à Singapour, en Corée et maintenant en Inde. A Bombay, je blogue, je m'investis dans la vie associative, je "pige" (pour TerraFemina, InaGlobal, ElephantJournal ...) J'aime Bombay la tragi-comique, dans sa grandeur et sa laideur, attachante et révoltante, toujours étonnante et intrigante. Ce blog, c'est pour partager avec toi, lecteur que j'espère fidèle ou du moins régulier, "mon" Bombay, parce que les émotions qui naissent ici sont trop démesurées pour rester contenues à l'intérieur d'un seul corps.

Inscrivez-vous

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

cyrilleauquebec |
Chemin Rêvant |
It'll all get better in time |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Voyage aux Etats Unis
| Un an au Japon: Une Science...
| Ma vie dans 30 kg