Mon après-midi avec Paris

Je vous avais promis, en démarrant ce blog, de partager avec vous toutes les facettes de « mon » Bombay. Je réalise qu’entre mon chauffeur qui pensait que la terre était plate, le goût pour le cerf-volant du manchot du carrefour voisin, et la montée d’un certain fascisme en politique, j’ai plutôt négligé le bling-bling, le glamour, la jet-set et Bollywood ces derniers temps.

Je m’en ouvre à une amie indienne qui m’invite aussitôt à la rejoindre pour le thé avec ses amies NRIs (les indiens de l’étranger, généralement exilés aux USA, et très friqués, pour ceux que j’ai rencontrés!). Nous voilà installées sur des transats, sur une grande pelouse en bord de mer, à grignoter de petits encas. La conversation roule sur les mérites respectifs des différents pays européens, tout ce monde a beaucoup voyagé. Et voilà que nous rejoint Paris Hilton! Comme Paris, elle promène avec elle une allure d’héritière, maîtrise le glamour en short et lunettes de soleil roses démesurées. Paris Hilton est charmante, elle connait bien la riviera, où elle passe tous les étés dans une maison de famille, avant de filer vers Florence où elle a de fort bons amis. Elle aime aussi se rendre à Londres et New York pour la fashion week, et le shopping à Milan. J’apprends au passage qu’en sus de langues locales indiennes diverses, et de l’anglais évidemment, elle maîtrise le français et l’italien, qu’elle a appris lors de son enfance passée dans un pensionnat suisse. Je ne sais pas pourquoi, mais le pensionnat en suisse m’a toujours fait un peu fantasmer. J’imagine qu’on y croise uniquement milliardaires et royauté, créant une internationale de la Jet Set qui se rit des frontières et nationalités. Tout de même, Paris Hilton garde quelques particularités indiennes: elle est pieuse, dévouée à Krishna et c’est pour l’amour de lui qu’elle ne mange jamais d’oeufs, même dans les pâtisseries. (J’hésite à mentionner que les pâtes italiennes peuvent comporter des oeufs, de peur d’être responsable d’une effondrement des ventes des boutiques de luxe à Milan)

En parlant de fashion week, justement ça tombe bien, c’est celle de Bombay. Mon amie a des tickets. Paris Hilton décline, les fashion weeks indiennes n’ayant selon elles aucun intérêt. Nous voici donc parties, après une halte au domicile de chacune afin d’adopter des tenues plus appropriées, au NCPA, où se déroulent les défilés. Effectivement, la mode ne relève pas de la haute-couture, mais plutôt du prêt à porter, c’est tout de même sympa, surtout quand une créatrice décide de nous offrir de charmants jeunes hommes en caleçons longs, jupes et vestes colorées, tous plus mignons les uns que les autres. Mais le spectacle est surtout pour moi dans la salle. L’assistance est glamour, très glamour, les cheveux d’autant plus gonflés que la taille est fine, et les diamants étincellent, qui au doigt, qui aux oreilles, qui aux poignets, qui dans le décolleté, et parfois partout à la fois! Un monsieur vraiment très très gros est installé au premier rang et dévore des yeux avec avidité les jolies mannequins plus déshabillées qu’on ne les verra jamais dans les rues de Bombay. Je remarque que ce qui me plait le plus, plait le moins. Que plus il y a de broderies, de pierreries, plus l’assistance s’enchante.

Les bonnes choses ayant une fin, je rentre à la maison et me connecte à facebook. Et là, surprise! Un jeune indien en slip me propose d’être son ami! Je regarde à tout hasard son profil, il est « acteur et mannequin ». Me serais-je fait des amis si vite lors de ce défilé ? C’est rigolo, mais je ne vais tout de même pas donner à n’importe qui l’accès à mes photos de famille, je décline donc et m’en ouvre à ma copine, toujours la même. Elle n’est pas étonnée car dit-elle, il y a beaucoup de gigolos à Bombay. Et de me confier, sous le sceau du secret, quelques informations croustillantes qu’hélas elle m’interdit formellement de mentionner dans mon blog. Mais ma chérie, je ne mettrai aucun nom, et puis, mon blog est en Français! Elle se montre intraitable, et sachez donc seulement que derrière le végétariannisme le plus strict, et des embonpoints chastement drapés dans 6 mètres de sari, se cachent parfois des tempéraments fort aventureux !

Auteur :Helene Lecuyer

Blogueuse schizophrène qui partage son temps entre l'Asie dans tous ses points cardinaux et les côtes françaises de la Manche, j'habite depuis 7 ans un appartement à Bombay avec 4 hommes dedans, beaucoup de corneilles sur le balcon - parfois un milan majestueux - et des trains en contrebas. Reine du CV "non linéaire", après Sciences-Po Paris, j'ai semé les expériences professionnelles et les enfants à Singapour, en Corée et maintenant en Inde. A Bombay, je blogue, je m'investis dans la vie associative, je "pige" (pour TerraFemina, InaGlobal, ElephantJournal ...) J'aime Bombay la tragi-comique, dans sa grandeur et sa laideur, attachante et révoltante, toujours étonnante et intrigante. Ce blog, c'est pour partager avec toi, lecteur que j'espère fidèle ou du moins régulier, "mon" Bombay, parce que les émotions qui naissent ici sont trop démesurées pour rester contenues à l'intérieur d'un seul corps.

Inscrivez-vous

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

4 Réponses à “Mon après-midi avec Paris”

  1. Vero
    25 octobre 2008 à 16:02 #

    C’est toujours fantastikkkkk !!!!! Je suis fan.
    Big kiss Vero

  2. merpha
    26 octobre 2008 à 11:29 #

    Articles très interressants :)
    Je continuerais à suivre ce blog lointain
    Philippe

  3. Annierita
    25 octobre 2011 à 10:02 #

    Oh quel dommage de ne pouvoir avoir accès à ces « informations croustillantes » !

  4. 4 novembre 2011 à 15:22 #

    @Annerita: oui, remarque, comme ça fait plus de 3 ans on dira qu’il y a prescription! Une histoire de strippers masculin à Vegas!!!

Laisser un commentaire

cyrilleauquebec |
Chemin Rêvant |
It'll all get better in time |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Voyage aux Etats Unis
| Un an au Japon: Une Science...
| Ma vie dans 30 kg