Opération: un sari contre une culotte!

chaddi.jpgChères amies lectrices (et eunuques francophones éventuels), si vous étiez en chasse d’un nouveau sari, ne cherchez plus, et surtout, ne déboursez rien! En effet, Pramod Mutalik, chef du Sri Rama Sene, s’est engagé à offrir un sari à chaque femme qui lui enverra une culotte.

Vous pensez sans doute que ce matin, je déblogue plus qu’à l’habitude. Que peut-être, le vin Indus (de la région viticole de Nashik) testé hier soir au JW Marriott de Juhu y est pour quelque chose. Absolument pas, le tout, s’il semble grotesque, n’en a pas moins un fondement (à culotte rose) très sérieux.

Le 24 janvier, des militants du Sri Rama Sene agressaient des jeunes femmes dans un pub de Mangalore. L’affaire fit grand bruit et donna lieu à beaucoup de débats. Le chef du Sri Rama Sene (un parti safran comme on les appelle ici, c’est à dire un parti nationaliste hindou), un certain Pramod Mutalik, se réjouissait de l’action de ses gros bras. D’ailleurs, il souhaite redraper en sari toutes les indiennes, jeunes et moins jeunes, qui ont succombé à l’appel du jean, et il milite contre la Saint Valentin (tout comme Raj Thackeray, rappelons-le, dont les sbires dans le passé n’ont pas hésité à tabasser des jeunes couples dont le principal péché semblait être de se balader main dans la main avec un ballon rouge en forme de coeur).

Un groupe d’indiennes a décidé de lutter contre ce qu’il faut bien appeler une forme de terrorisme par l’humour: elles incitent chaque indienne à envoyer une culotte rose à Pramod Mutalik pour la Saint Valentin … avec amour! C’est aujourd’hui la date limite de ramassage des culottes, tous les détails ici: http://thepinkchaddicampaign.blogspot.com/

Sans se démonter, Pramod a promis d’offrir en retour à chacune un sari de coton, avec toute son affection. Il aurait déjà constitué les stocks! Car, dit-il: « nos mères et nos soeurs sont fières de porter le sari, et les occidentaux bien intentionnés remarquent comme nos femmes sont élégantes dans leurs saris. »

La politique indienne sombre parfois rapidement dans le burlesque … mais on ne peut pas nier qu’il y a un peu trop souvent ici des groupuscules qui terrorisent les populations et imposent leurs idées par la force! Comment interpréter autrement la récente démarche du metteur en scène de Victory, le dernier avatar des films de cricket à la sauce Bollywood ? Le MNS (le parti de Raj Thackeray), via son syndicat du film, avait fait savoir qu’il n’accepterait la présence d’aucun ressortissant pakistanais dans les films et shows télévisés. Menace qu’ils ont mis à exécution en évinçant par la force le comédien Shakeel Siddiki, doté du mauvais passeport, d’un plateau de télévision. Hélas pour Ajitpal Mangat, son film, tourné avant l’édit arbitraire, comporte une scène avec des joueurs de crickets pakistanais. Il est donc allé solliciter l’indulgence de la secrétaire générale du Syndicat, Shalini Thackeray (décidément une famille incontournable de la politique du Maharashtra). Celle-ci lui promit une opposition silencieuse, et non par la force … car le MNS n’en est pas à son premier jet de pierres sur les multiplex!!! 

J’ai eu l’occasion de rencontrer récemment une journaliste très intéressante, Kalpana Sharma, qui ne dit pas autre chose … Elle s’intéresse de très près au rôle de l’intégrisme hindou qui pour elle constitue une menace toute aussi sérieuse pour l’Inde que celle du terrorisme islamiste. Elle écrit une rubrique hebdomadaire pour The Hindu sur la condition féminine, et si vous avez un peu de temps, n’hésitez pas à lire ses nombreux articles pour India Together: http://www.indiatogether.org/opinions/kalpana/

Toujours sur ce thème du nationalisme hindou, nous terminerons à nouveau par une note burlesque. Le département de la Protection de la Vache du Rashtriya Swayamsevak Sangh, (encore une organisation nationaliste hindou) a trouvé une parade au Coca-Cola (déjà interdit dans plusieurs états indiens): une « soft drink » à base d’urine de vache. L’urine de vache aurait d’immenses potentiels curatifs, et la mixture est actuellement testée dans un laboratoire de Lucknow. Il paraîtrait, ô ami lecteur qui oscille dès à présent entre l’incrédulité (Bombay Magic tente-t-il de me rouler dans la bouse?), le fou rire et le léger dégout, que l’urine et l’excrément de vache sont déjà employés dans certains dentifrice, savons, baume après rasage, batonnets d’encens, lotions anti-moustiques et … biscuits! Le tout, made in India of course.

 

Auteur :Helene Lecuyer

Blogueuse schizophrène qui partage son temps entre l'Asie dans tous ses points cardinaux et les côtes françaises de la Manche, j'habite depuis 7 ans un appartement à Bombay avec 4 hommes dedans, beaucoup de corneilles sur le balcon - parfois un milan majestueux - et des trains en contrebas. Reine du CV "non linéaire", après Sciences-Po Paris, j'ai semé les expériences professionnelles et les enfants à Singapour, en Corée et maintenant en Inde. A Bombay, je blogue, je m'investis dans la vie associative, je "pige" (pour TerraFemina, InaGlobal, ElephantJournal ...) J'aime Bombay la tragi-comique, dans sa grandeur et sa laideur, attachante et révoltante, toujours étonnante et intrigante. Ce blog, c'est pour partager avec toi, lecteur que j'espère fidèle ou du moins régulier, "mon" Bombay, parce que les émotions qui naissent ici sont trop démesurées pour rester contenues à l'intérieur d'un seul corps.

Inscrivez-vous

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

4 Réponses à “Opération: un sari contre une culotte!”

  1. Dalou
    11 février 2009 à 15:41 #

    Trop marrant ton article lol. Merci

  2. Catherine
    13 février 2009 à 12:42 #

    Bonjour Hélène. Je découvre ton blog avec plaisir ! Et quelle plume … Mais tant pis pour Mr Sari, je garde mes sous-vêtements et j’irai me l’acheter moi-même le sari ! Excellente journée à toi ;o)

  3. Annie
    9 mars 2009 à 14:36 #

    Je lis toujours avec un immense plaisir votre blog. Je ne vais pas tout commenter, juste vous dire bravo ! merci pour ce regard vif plein d’amour et d’humour sur l’Inde, qui me met en joie.

  4. 9 mars 2009 à 14:44 #

    Merci Annie! A vrai dire, les commentaires, en tant que bloggueuse, on trouve toujours qu’on n’en a jamais assez! Alors, n’hésitez pas!!

Laisser un commentaire

cyrilleauquebec |
Chemin Rêvant |
It'll all get better in time |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Voyage aux Etats Unis
| Un an au Japon: Une Science...
| Ma vie dans 30 kg