Peine de mort confirmée pour Ajmal Kasab

La peine de mort d’Ajmal Kasab a été confirmée par la Haute Cour de Justice lundi 21 février 2011. Il a 60 jours pour faire appel de cette décision auprès de la Cour Suprême. Si cet appel échoue, il peut enfin solliciter le pardon du président.

Kasab, tous les indiens connaissent désormais ce nom. Seul terroriste capturé vivant lors des attaques du 26 novembre 2011, il n’est pas qu’un très jeune homme, il n’est pas qu’un meurtrier, il n’est pas qu’un être aux actes monstrueux, il est aussi un test du système judiciaire et démocratique indien. Son procès, au départ, s’annonçait mal. Les partisans du Shiv Sena (parti nationaliste extrémiste), fidèles à leurs tactiques de gros bras habituelles, avaient menacé de représailles tout avocat manifestant un intérêt pour le défendre. Ils ont ainsi découragé en succession 3 avocats au moins, à grand renfort de vandalisme, jets de pierre, et slogans haineux. J’avais été à l’époque déconcertée par l’irrationalité de ces réactions qui ne faisaient que retarder le jugement de Kasab: sans avocat, pas de procès.

La justice indienne a finalement agi très vite, surtout au regard de la lenteur habituelle du système, où nombre de procès peuvent traîner une dizaine d’années, voire plus. Ajmal Kasab vit depuis plus de 2 ans maintenant dans sa cellule d’isolement de la prison d’Arthur Jail Rd, à moins de 10 minutes de chez moi. Les habitants du bidonville (en plein redéveloppement) qui jouxte la prison vaquent à leurs occupations sans que le visiteur de passage note de tension particulière. Il y a quelques jours je vous présentaisSadhana. Elle travaille dans une ruelle non loin de la.

On dit qu’il passe ses journées muré dans le silence, à lire le coran. Il a aussi quelques bandes dessinées, qu’il feuillette à peine. Pour des raisons de sécurité, il assiste à son procès par vidéo-conférence. Il a un jour craché sur les caméras, d’autres jours s’est montré apathique, ou a choisi de ne pas apparaître. Hier, il était souriant.

La ligne de défense de son avocat, Amin Solkar, était qu’il n’aurait pas été parti prenante de la conspiration contre le Taj et l’Oberoi. L’accusation, elle, assure que son objectif était Malabar Hill (peut-être le quartier le plus chic de Bombay). En tout cas, lorsqu’il a été arrêté, il était face à la plage de Chowpatty, dans la bonne direction, donc. La Haute Cour de Justice a confirmé cette analyse. (carte ici).

Par principe, je suis contre la peine de mort. Je ne pense pas que la barbarie d’un gouvernement puisse réduire la barbarie des hommes. Je suis fière, ou du moins soulagée d’être citoyenne d’un pays qui a aboli la peine suprême (pour mes lecteurs bien plus jeunes, et notamment mon fils qui bien sûr le sait déjà, en 1981, à l’initiative de Robert Badinter). Mais à vrai dire, la mort, ou la vie de Kasab m’indiffère. Elle ne ramènera pas ceux et celles qu’il a contribué à tuer.

Ce qui m’inquiète, plutôt, ce qui m’interpelle, c’est pourquoi, comment ces enfans, ces fils, que nous portons dans nos ventres, que nous nourrissons, que nous câlinons et aimons, pourquoi et comment, pour certains, basculent-ils au delà de toute humanité ?

Auteur :Helene Lecuyer

Blogueuse schizophrène qui partage son temps entre l'Asie dans tous ses points cardinaux et les côtes françaises de la Manche, j'habite depuis 7 ans un appartement à Bombay avec 4 hommes dedans, beaucoup de corneilles sur le balcon - parfois un milan majestueux - et des trains en contrebas. Reine du CV "non linéaire", après Sciences-Po Paris, j'ai semé les expériences professionnelles et les enfants à Singapour, en Corée et maintenant en Inde. A Bombay, je blogue, je m'investis dans la vie associative, je "pige" (pour TerraFemina, InaGlobal, ElephantJournal ...) J'aime Bombay la tragi-comique, dans sa grandeur et sa laideur, attachante et révoltante, toujours étonnante et intrigante. Ce blog, c'est pour partager avec toi, lecteur que j'espère fidèle ou du moins régulier, "mon" Bombay, parce que les émotions qui naissent ici sont trop démesurées pour rester contenues à l'intérieur d'un seul corps.

Inscrivez-vous

Abonnez-vous à notre lettre d'informations pour recevoir les nouveautés par e-mail.

4 Réponses à “Peine de mort confirmée pour Ajmal Kasab”

  1. Djoh
    22 février 2011 à 14:13 #

    Tiens, je remarque que nous avons eu le même sujet d’article pour aujourd’hui.
    Le tien avec une approche plus personnelle.
    http://www.djoh.net/inde/kasab-condamne-a-mort-pour-les-attentats-de-bombay

    Au fait, tu savais que Kasab allait faire être recensé ? http://timesofindia.indiatimes.com/india/Kasab-to-be-included-in-census/articleshow/7454075.cms

  2. 22 février 2011 à 14:29 #

    Hey!!! T’es encore là ? J’avais essayé d’aller sur ton blog il y a quelques temps et ça n’avait pas marché, ça devait être un bug temporaire alors …
    Oui, j’ai lu qu’il allait être recensé … (tout comme nous d’ailleurs, je suppose …)

  3. Dalou
    22 février 2011 à 20:42 #

    Ha oui Hélène, si tu savais. Cette dernière question que tu soulèves auraient 10.000 et 1 réponses. C’est un cercle d’influence qui tourne de l’adulte à l’enfant, sans fin.
    J’espère seulement qu’il y ai plus de sagesse et de paix partout en ce monde.

  4. Jerome
    26 février 2011 à 12:27 #

    Coucou Hélène.
    Et moi qui croyait naïvement que parce que l’inde était indouhiste, la peine de mort n’y était pas appliquée.
    Mais suis je bête……dans nos pays chrétiens, la peine de mort n’aurait pas du exister non plus. ça relève de la même logique.

Laisser un commentaire

cyrilleauquebec |
Chemin Rêvant |
It'll all get better in time |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Voyage aux Etats Unis
| Un an au Japon: Une Science...
| Ma vie dans 30 kg