24 heures de leurs vies (12): Sooni Taraporevala, photographe, scénariste, réalisatrice

24 heures de leurs vies (12): Sooni Taraporevala, photographe, scénariste, réalisatrice dans 24 heures de leurs vies sooni21-300x199C’est Sonya qui m’a présenté Sooni. Tu aimerais rencontrer la scénariste de Mira Nair ? Rencontrer celle qui a écrit Salaam Bombay, adapté Un nom pour un autre pour nommer deux films que j’ai beaucoup aimés ? Yes Sonya, please introduce me!

Nous nous sommes retrouvées au Breach Candy Club, coeur palpitant même si un peu défraîchi de la vie sportive et mondaine des expatriés et indiens aisés du quartier de Breach Candy, grandes pelouses en bord de mer, toujours un peu boueuses après la pluie, corneilles croassantes et envahissantes et groupes d’amis essaimés en divers états de déshabillage autour de la piscine d’eau salée pompée en contrebas, à même la mer huileuse, et filtrée dans de grosses cuves à l’arrière du club.

On a plein de points communs avec Sooni, outre le fait que j’aime vraiment son travail! Nous découvrons que nous sommes voisines – elle habite littéralement à deux pas de chez moi, que nous avons des enfants à peu près du même âge, et surtout,  que son mari est le dentiste du mien. Bombay, mégalopole en expansion infinie est, dans ses cercles privilégiés, une toute petite société incestueuse (5000 personnes qui ont tout au plus un degré de séparation, m’avait asséné Apnavi.)

Sooni, c’est une femme simple, discrète, sympathique et pleine d’humilité. Elle a aimé mettre à contribution les membres de sa communauté (les parsis) pour son premier long-métrage, Little Zizou. Quand je l’ai rencontrée, elle venait de trouver un distributeur et soumettait son film à plusieurs festivals. Heureuse mais épuisée, elle confiait qu’après cette expérience exaltante, elle envisageait plutôt de revenir à l’écriture de scénarios, ou à la photographie, son premier amour. Little Zizou n’aura connu en Inde qu’un succès d’estime – même si je suis convaincue qu’il a fait un 100% d’audience chez les Parsis! – mais on peut toujours espérer le voir à travers le monde, à l’occasion d’une projection. La prochaine est prévue le 25 octobre 2012 à Harvard, à bon entendeur! . Et pour découvrir comment se passent 24 heures avec Sooni, cliquez ici !

 

 

 

 

Mots-clefs :, , , , ,

Auteur :Helene Lecuyer

Blogueuse schizophrène qui partage son temps entre l'Asie dans tous ses points cardinaux et les côtes françaises de la Manche, j'habite depuis 7 ans un appartement à Bombay avec 4 hommes dedans, beaucoup de corneilles sur le balcon - parfois un milan majestueux - et des trains en contrebas. Reine du CV "non linéaire", après Sciences-Po Paris, j'ai semé les expériences professionnelles et les enfants à Singapour, en Corée et maintenant en Inde. A Bombay, je blogue, je m'investis dans la vie associative, je "pige" (pour TerraFemina, InaGlobal, ElephantJournal ...) J'aime Bombay la tragi-comique, dans sa grandeur et sa laideur, attachante et révoltante, toujours étonnante et intrigante. Ce blog, c'est pour partager avec toi, lecteur que j'espère fidèle ou du moins régulier, "mon" Bombay, parce que les émotions qui naissent ici sont trop démesurées pour rester contenues à l'intérieur d'un seul corps.

2 Réponses à “24 heures de leurs vies (12): Sooni Taraporevala, photographe, scénariste, réalisatrice”

  1. MHPA
    5 octobre 2012 à 12:32 #

    A suivre donc…

  2. Marie
    9 octobre 2012 à 0:56 #

    jolie rencontre !

Laisser un commentaire

cyrilleauquebec |
Chemin Rêvant |
It'll all get better in time |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Voyage aux Etats Unis
| Un an au Japon: Une Science...
| Ma vie dans 30 kg