Ami, 29 ans, trader

Ami, 29 ans, trader amiJe m’appelle Ami Khotari, j’ai 29 ans et je suis trader dans la salle de marché d’une banque française à Bombay, Inde.

Après un MBA en Inde, je suis partie travailler aux Etats-Unis pour General Electric. Pour moi, GE c’est la multinationale exemplaire. La culture d’entreprise est très ouverte aux minorités raciales, aux femmes.  Pendant 3 ans, j’ai suivi leur « leadership program », puis j’ai réalisé que si je voulais rentrer en Inde, c’était maintenant ou jamais. A mon retour, j’ai d’abord travaillé pour une banque privée indienne, j’étais la seule femme de la salle de marché ! Et il y a 6 mois, j’ai rejoint une banque française. Là encore, je suis la seule femme, avec la réceptionniste !

Je  vends des produits dérivés de taux d’intérêt à de grandes corporations. Ce que j’aime dans mon métier ? C’est l’interaction avec les clients. Savoir aussi que j’ai un impact direct sur les résultats de l’entreprise. Et puis, financièrement parlant, être trader c’est vraiment intéressant ! En revanche, mon métier est extrêmement stressant, et c’est une course journalière aux objectifs.

Pour réussir, avant tout il faut des qualités commerciales et relationnelles, savoir convaincre, savoir communiquer, savoir accrocher l’attention du client. Il faut aussi bien connaître ses produits.  Tout le reste peut s’apprendre.

Ca peut paraître étonnant, mais mon rêve a toujours été de travailler dans la finance. Je viens d’une famille de financiers, et j’ai toujours aimé les chiffres ! Je ne me suis pas posée une seule seconde la question de savoir si trader était un métier de femme. C’est un métier excitant, et je le fais bien. Mais on ne peut pas faire ça à vie. C’est beaucoup trop stressant. Plus tard, j’aimerais évoluer vers des positions plus managériales, ou même pourquoi pas enseigner, la finance bien sûr !

Je dirais qu’être une femme dans mon métier est un avantage. C’est plus facile de défendre son produit, le client vous écoutera plus facilement. Les marchés sont des lieux bruyants, agités. Lorsqu’ils ont affaire à une femme, vos interlocuteurs ont tendance à baisser le ton, à parler plus poliment ! Mais bon, il faut le dire, je suis entourée de cow-boys ! Et pour être acceptée, il faut que je puisse parler sports, alcools, femmes,  bref, me comporter comme l’un d’entre eux.  Est-ce que les femmes sont moins bien payées en Inde ? C’est une zone un peu trouble, j’ai l’impression qu’en tant qu’homme je gagnerais plus. En fait, on ne rencontre pas beaucoup de femmes dans les positions élevées. Les entreprises indiennes ne sont pas flexibles, n’aident pas les femmes à concilier vie professionnelle et vie privée. Mais de plus en plus de femmes se montrent prêtes à sacrifier leur vie personnelle pour pouvoir progresser.

Je suis célibataire, et je ne pense pas que je pourrais exercer ce métier avec des enfants. Mais bien sûr, je veux me marier plus tard. Pour les indiens, le mariage est très important. J’ai de la chance d’avoir des parents ouverts, mais un jour sur deux, le sujet revient sur le tapis, ils veulent me présenter quelqu’un. Je n’ai rien contre les mariages arrangés. Si mes parents peuvent me permettre de rencontrer des hommes intéressants, susceptibles de me correspondre, pourquoi pas ? Mais je suis vraiment très ambitieuse, et je crains qu’après mes enfants, je ne doive diminuer mes ambitions.

Je parle l’anglais, le gujarati, l’hindi, le maharati, et un peu de français. Pour mon travail, je voyage à travers l’Inde, et aussi sur Hong-Kong.

Et oui, je suis vraiment très heureuse, car j’aime ce que je fais.

J’habite avec mes parents, c’est la norme pour les femmes célibataires ici. Il n’y a qu’à New York où j’ai vécu seule. Le matin, je me lève très tôt, à 5h45 et je fais du yoga ou de la gym pendant une heure. Puis je petit déjeune, et à 8h15, je pars de chez moi. J’ai ¾ d’heures de voiture. Au travail, je m’habille de manière très conservatrice. En tant que femme, je ne veux pas donner l’impression que j’utilise mes charmes comme un atout. Je déjeune léger au bureau, en regardant 3 écrans à la fois. Et je mange pas mal de junk food tout au long de la journée. Pour compenser, je grimpe à pied les 12 étages qui mènent à mon bureau ! Quand je sors du travail, je me rends généralement dans un pub juste à côté, j’y rencontre des amis, j’y grignote, jusque 22,23h. Puis je rentre chez moi, et je me couche à 23h30. Sinon j’adore jouer au bowling, au poker, j’aime les jeux de société, aller au cinéma, et 3 fois par semaine, je sors en boîte !  Je surfe beaucoup, je dois me rendre sur ‘i-village’ au moins 4 ou 5 fois par jour ! Et j’ai un secret, je ne m’attendais pas à le voir diffusé sur un wesite féminin français ! Le matin, dans la voiture, comme personne ne me vois, je mets des masques sur mon visage : un mélange de papaye, d’orange et de citron. Super pour le teint !

cyrilleauquebec |
Chemin Rêvant |
It'll all get better in time |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Voyage aux Etats Unis
| Un an au Japon: Une Science...
| Ma vie dans 30 kg